top of page

Las, du Time-Lapse

Dernière mise à jour : 26 févr.

Il est aujourd’hui très aisé de réaliser, soi-même, un « Time-Lapse ».

Cela peut être pertinent sur un coucher de soleil ou le passage des nuages en cas de grand vent…


Sur un iPhone par exemple, en utilisant l’application native de l’appareil photo, sélectionnez le mode « Accéléré ».



N’oubliez pas deux choses :

  • l’appareil prendra des images à intervalle régulier et il convient que vous filmiez la séquence sur au moins 2 minutes pour disposer d’un rush exploitable.

  • Pour cette raison - mais aussi pour la stabilité - il est plus que conseillé de disposer d’un pied !


C'est facile, mais en vérité je les utilise très peu, car les « Time-Lapse » me lassent.


Il y a en matière d’audiovisuel comme dans tous les domaines, vestimentaires et culturels, gastronomiques et politiques, ce qu’il est coutume d’appeler des modes.

Celles-ci s’imposent à vous, « à l’insu de votre plein gré » comme le disait un célèbre cycliste, et vous n’avez que très peu d’échappatoires. Si vous ne vous y pliez pas, vous passerez pour un vieux, un affreux ringard et un indécrottable réactionnaire.


Rien n’est à jeter. Ces évolutions audiovisuelles s’accompagnent d’indéniables progrès :

  • Présenter un film à vocation touristique en y intégrant une séquence faite au drone.

  • Faire ressentir de l’intérieur les sensations d’une pratique sportive avec une caméra d’action.

  • Montrer l’évolution d’un chantier, l’élaboration d’une œuvre artistique, dans sa durée, en utilisant précisément un « Time-Lapse ».


Reste que seule une bonne adéquation avec le sujet traité fait sens et valide ces techniques. Mais gare aux excès et à l’indigestion. Quand la dévotion prend le pas sur la pertinence, quand la technique se voit trop, qu’elle devient le principal argument : elle accapare tout plus qu’elle ne convainc !



C'est un peu comme en cuisine. Celui qui utilise trop d'épices, de poivre, de sel ou de piments ne relève plus le plat : il le noie, l'assomme... et pour finir l'assassine !


La technique doit toujours s’effacer et ne jamais devenir une finalité.

Fascinante, mais irréelle, elle kidnappe parfois trop l’attention et finit par nuire à la communication. C’est ce que je ressens le plus souvent dans l'inutile contemplation d’un « Time-Lapse »...



Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page